Detroit

Kathryn Bigelow, USA, 2017o

s
vretour

Été 1967. À Detroit, alors que le climat est insurrectionnel depuis deux jours, des coups de feu sont entendus en pleine nuit à proximité d’une base de la Garde nationale. Les forces de l’ordre encerclent l’Algiers Motel d’où semblent provenir les détonations. Bafouant toute procédure, les policiers soumettent une poignée de clients de l’hôtel à un interrogatoire sadique pour extorquer leurs aveux. Le bilan sera très lourd : trois hommes, non armés, seront abattus à bout portant, et plusieurs autres blessés.

Bigelow s'engage avec ce film dont la brillante mise en scène nous oppresse, nous horrifie, nous dégoûte et nous bouleverse. Une fois encore, elle prouve qu'elle est une réalisatrice exceptionnelle, témoin critique et lucide de notre époque.

Sophie Rosemont

Manipulation, chantage, torture, tout ce qui se joue dans ce théâtre en huis clos est un concentré de tension explosive. Où la réalisatrice dépasse le simple constat de l’injustice pour explo­rer les ressorts du racisme, de la haine, du sadisme, mais aussi de la survie.

Jacques Morice

Pour la première fois, Kathryn Bigelow aborde de front les résonances politiques de ces émeutes : inutile de dire qu'elles sont plus actuelles que jamais, aux Etats-Unis. Un très grand film – nécessaire. Mieux : essentiel.

François Forestier

In den USA geriet der Thriller von Kathryn Bigelow (Zero Dark Thirty) zum Flop und überhaupt in die Kritik: gut gemeint, aber zu brutal und übertrieben. In Wahrheit ist der Mittelteil des Films, eine schier endlose Sequenz der Schikane, ein Stück irres Experimentalkino, in dem sich der rassistische Sadismus quasi auf die Bilder überträgt. Sicher nicht der beste Bigelow-Film, aber trotzdem ein fesselnder Versuch, uns spüren zu lassen, was es heisst, ein Schwarzer in Amerika zu sein.

Pascal Blum

Eine brennende und zerstörte Stadt, in der Ausgangssperre herrscht, Militär patrouilliert und Heckenschützen von den Dächern feuern? Nach den letzten Filmen von Kathryn Bigelow – The Hurt Locker und Zero Dark Thirty – würde man diese Szene im Irak oder Syrien verorten. Sie spielt aber in den USA im Jahr 1967, während der Rassenunruhen von Detroit. Die Dynamik zwischen Herrschern und Beherrschten ist dann tatsächlich exakt dieselbe und mündet in eine Terror-Razzia mit mehreren Toten. Der rassistische Wahnsinn dieser Nacht im Algiers Motel, die auf wahren Vorfällen beruht, ist auch ein topaktuelles Statement zur Gegenwart der Polizeigewalt in den USA.

Tobias Kniebe

Galerie photoso

Le Nouvel Observateur, 10/10/2017
© Tous droits réservés Le Nouvel Observateur. Fourni par Le Nouvel Observateur Archiv
Vox, 02/08/2017
© Tous droits réservés Vox. Fourni par Vox Archiv
Film Comment, 23/07/2018
© Tous droits réservés Film Comment. Fourni par Film Comment Archiv
Filmexplorer, 22/11/2017
© Tous droits réservés Filmexplorer. Fourni par Filmexplorer Archiv
22/11/2017
© Tous droits réservés critic.de. Fourni par critic.de Archiv
A conversation with Kathryn Bigelow, Questlove and Matt Taibbi
Michael Eric Dyson / Film Society of Lincoln Center
en / 27/11/2017 / 55‘36‘‘

"Still Here" – Melvin Dismukes recounts his experience of the Algiers Motel Incident
Ben Proudfoot / Annapurna Pictures
en / 31/03/2018 / 12‘54‘‘

The 1967 Detroit riots: Contemporary newsreel footage and interviews
/ King Rose Archives
en / 18/06/2013 / 52‘06‘‘

Anatomy of a Scene: "Detroit"
Kathryn Bigelow / The New York Times
en / 03/08/2017 / 2‘13‘‘

Detroit 1967: When a city went up in flames
Redaktion / CBS
en / 02/08/2017 / 7‘46‘‘

Looking back at the Algiers Motel Incident
De Sarah Cwiek / Michigan Radio
en / 5‘57‘‘

Données du filmo

Genre
Policier/Thriller, Drame, Historique
Durée
143 Min.
Langue originale
Anglais
Ratings
cccccccccc
ØVotre évaluation7,3/10
IMDB:
7,3 (46090)
Cinefile-User:
< 10 votes
Critiques :
< 3 votes q

Casting & Equipe techniqueo

John BoyegaMelvin Dismukes
Will PoulterPhilip Krauss
John KrasinskiAttorney Auerbach
PLUS>

Bonuso

iVidéo
A conversation with Kathryn Bigelow, Questlove and Matt Taibbi
Film Society of Lincoln Center, en , 55‘36‘‘
s
"Still Here" – Melvin Dismukes recounts his experience of the Algiers Motel Incident
Annapurna Pictures, en , 12‘54‘‘
s
The 1967 Detroit riots: Contemporary newsreel footage and interviews
King Rose Archives, en , 52‘06‘‘
s
Anatomy of a Scene: "Detroit"
The New York Times, en , 2‘13‘‘
s
Detroit 1967: When a city went up in flames
CBS, en , 7‘46‘‘
s
gPresse écrite
Critique Le Nouvel Observateur
François Forestier
s
Critique Vox
Alissa Wilkinson
s
Critique Film Comment
Michael Sragow
s
Critique Filmexplorer
Lukas Stern
s
Critique critic.de
Michael Kienzl
s
hAudio
Looking back at the Algiers Motel Incident
Michigan Radio / en / 5‘57‘‘
s
Nous utilisons des cookies pour vous offrir un service personnalisé. Pour plus de détails, voir notre déclaration de protection des données. En naviguant sur cinefile.ch, vous acceptez notre politique d'utilisation des cookies.